Le président américain Donald Trump reconnaît Jérusalem comme capitale d’Israël et annonce des plans de relocalisation de l’ambassade américaine

Le président américain Donald Trump a reconnu Jérusalem comme la capitale d’Israël et a annoncé son intention de relocaliser l’ambassade américaine actuellement basée à Tel Aviv, dans la ville. Dans son discours télévisé en direct de la Maison Blanche hier soir, M. Trump a dit que c’était une mesure attendue depuis longtemps. Il a également demandé au département d’Etat de commencer immédiatement le processus de construction de l’ambassade américaine à Jérusalem.

En même temps, le président  américain  a réaffirmé son  engagement  à la solution de deux états au conflit israélo-palestinien  et  a déclaré que les Etats-Unis  s’engagement  profondément  à faciliter  un accord de paix acceptable pour les deux parties.

Le Président Trump a reconnu que les limites spécifiques de la souveraineté israélienne à Jérusalem sont soumises  à des négociations sur le statut final entre les parties et a réaffirmé le soutien des Etats-Unis au statu quo au Mont du Temple, également connu sous le nom de Haram al Sharif.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a salué la décision américaine. Il l’a qualifié d’historique et de décision courageuse et juste. M. Netanyahu a également promis de ne pas changer le statu quo dans les lieux saints très sensibles de Jérusalem dans la ville.

Entretemps, le président palestinien Mahmoud Abbas a déclaré que cette décision  signifie  que les Etats-Unis “renoncent leur rôle de médiateur de la paix” après une décennie de parrainage du processus de paix israélo-palestinien. Dans un discours prononcé après l’annonce de M. Trump, il a déclaré que Jérusalem était la «capitale éternelle de l’État de Palestine».

Le ministre des affaires étrangères de la Turquie Mevlut Cavusoglu a dit  que la décision était irresponsable  et va à l’encontre de la loi internationale et les résolutions pertinentes  des nations unies.