Le Parlement adopte le projet d’amendement de loi SC / ST

Le Parlement indien a adopté le projet de loi portant modification de la loi sur les castes et les tribus répertoriées (prévention des atrocités) de 2018, et la Chambre haute du Parlement indien ou la Rajya Sabha l’a approuvé par un vote oral. La Chambre basse du Parlement indien ou la Lok Sabha l’avait déjà adopté.

Le projet de loi modifié a supprimé la possibilité d’obtenir une autorisation préalable pour l’arrestation des auteurs d’atrocités commises contre des Dalits.

Répondant à un débat sur le projet de loi à la Rajya Sabha, le Ministre de la justice sociale et de l’autonomisation, Thaawar Chand Gehlot, a déclaré que le Gouvernement s’engage à assurer le bien-être des pauvres et à la protection des intérêts des Dalits. Il a dit que selon la législation, il existe une disposition prévoyant la création de tribunaux spéciaux chargés de traiter les affaires liées aux atrocités commises contre les castes et les tribus répertoriées .

M. Gehlot a rejeté les accusations de l’opposition selon lesquelles le projet de loi aurait été soumis à des pressions, affirmant que le gouvernement avait pris plusieurs mesures pour le bien-être de la classe sociale la plus faible de la société.

Auparavant, Kumari Selja du parti politique Congress a lancé le débat au cours de la séance d’après-midi. Elle a prétendu que le plus grand nombre de crimes contre les castes et les tribus répertoriées avait eu lieu aux Etats gouvernés par le parti politique BJP.

Le Dr Kirodi Lal Meena du BJP a appelé à une plus grande représentation des castes et les tribus répertoriées dans les hautes instances judiciaires et exigé la suppression du système Collegium.