L’Inde et le Népal examinent les liens bilatéraux

Le ministre népalais des Affaires étrangères, Pradeep Kumar Gyawali, était à New Delhi la semaine dernière pour assister à la quatrième édition du “Dialogue Raisina”. Il a saisi cette occasion pour échanger des points de vue avec la ministre des Affaires extérieures, Sushma Swaraj, sur divers aspects des relations indo-népalaises. Les deux ministres ont examiné l’évolution récente des relations bilatérales dans divers secteurs, notamment les nouvelles initiatives prises depuis 2018 en matière de connectivité, d’agriculture et de voies navigables. Les deux dirigeants se sont déclarés satisfaits des progrès réalisés dans la coopération dans divers domaines et ont réaffirmé leur détermination à maintenir l’élan pour renforcer davantage les relations bilatérales traditionnellement étroites et amicales.

Lors de la visite du Premier Ministre Narendra Modi au Népal en mai dernier (sa troisième en moins de quatre ans), les deux pays avaient souligné le rôle catalyseur de la connectivité dans la stimulation de la croissance économique et la promotion des relations interpersonnelles. L’Inde et le Népal ont pris trois nouvelles initiatives l’année dernière dans les domaines des chemins de fer, de l’agriculture et des voies navigables. La connectivité des voies navigables était un domaine entièrement nouveau pour les deux pays.

Pour atteindre cet objectif, de hauts responsables des deux côtés ont discuté des modalités d’exploitation des voies de navigation intérieures pour les services de fret dans les fleuves Koshi et Narayani du Népal, à travers le fleuve Gange. La décision décisive d’explorer la possibilité de ce moyen de transport supplémentaire entre l’Inde et le Népal dans le cadre du «Traité sur le commerce et le transit» a été prise pendant la visite du Premier ministre népalais Sharma Oli en Inde en avril 2018. Ce service de transport transfrontalier supplémentaire reliera le Népal à la mer en permettant un mouvement rentable des marchandises. Les deux ministres ont examiné les progrès accomplis à cet égard lors de leur réunion à New Delhi.

Un mémorandum d’accord a été signé entre l’Inde et le Népal en marge du sommet du BIMSTEC à Katmandou en août dernier pour une étude préliminaire de la ligne de chemin de fer proposée entre la ville frontalière de Raxaul en Inde et Katmandou, la capitale népalaise. Les deux pays étaient convenus de construire cette nouvelle voie ferroviaire électrifiée avec l’aide financière de l’Inde. L’enquête doit être complétée d’ici un an. Les deux ministres des Affaires étrangères ont également examiné l’avancement de ce projet ainsi que celui d’autres projets ferroviaires qui sont à divers stades de mise en œuvre au Népal avec l’aide de l’Inde.

 La troisième initiative de transformation prise par l’Inde et le Népal l’année dernière concernait l’agriculture car les deux pays étant essentiellement agraires sont désireux de renforcer la coopération dans ce domaine vital de l’économie. Ils ont décidé de se concentrer sur des projets collaboratifs dans la recherche et le développement, la formation aux pratiques agricoles modernes, la technologie améliorée des semences, la santé des sols, l’agroforesterie, l’élevage et autres domaines connexes. Suite à cette décision, le ministre népalais de l’Agriculture, de la Gestion des Terres et des Coopératives, Chakrapani Khanal, s’est rendu à New Delhi en juin dernier et  a tenu des entretiens approfondis avec Radha Mohan Singh, Ministre indien de l’agriculture et de la protection des agriculteurs, sur ce nouveau partenariat dans le domaine de l’agriculture.

 Mme. Sushma Swaraj et M. Gyawali ont discuté en détail de ces nouvelles initiatives et ont également examiné les progrès réalisés par d’autres projets en cours au Népal mis en œuvre avec l’aide de l’Inde. S’exprimant lors du Dialogue Raisina, M. Gyawali a souligné la nécessité pour l’Inde et le Népal de travailler ensemble pour le progrès et la prospérité communs, une meilleure connectivité physique et une plus grande connexion de peuple à peuple. Décrivant l’Inde comme le plus important partenaire commercial du Népal, il a rappelé aux délégués de plus de 90 pays que le Népal et l’Inde étaient liés par la géographie, l’histoire, la religion et la culture et qu’ils entretenaient une relation globale.

Mme Swaraj a déclaré à la Conférence que New Delhi consacrait davantage de ressources et d’attention à son voisinage immédiat et étendu et s’emploie actuellement à mettre en place une connectivité régionale et des infrastructures critiques de nouvelle génération. Le dialogue Raisina a été organisé conjointement par le ministère des Affaires extérieures et la  Fondation Observer Research,  un groupe de réflexion indépendant qui vise à forger un partenariat mondial.

 Texte de Rattan Saldi, commentateur politique

Traduit et Lu par Savita P.Taneja, Responsable du service français ,AIR