LA SEMAINE AU PARLEMENT

La dernière session de la 16e Lok Sabha (Chambre basse du Parlement indien) s’est achevée mercredi avec les ajournements de la Lok Sabha et de la Rajya Sabha (Chambre haute) à Sine Die, quelques mois avant les élections générales de 2019 dans le pays.

Dans son discours d’adieu prononcé devant la Lok Sabha lors du dernier jour de la session de deux semaines, le Premier ministre Narendra Modi a souligné les réalisations de son gouvernement. Il a félicité les députés d’avoir adopté une multitude de projets de loi historiques et d’atteindre une productivité supérieure à 85%. M. Modi a déclaré que l’image du pays était aujourd’hui globalement améliorée grâce au mandat électoral de son gouvernement en 2014. Le Premier ministre a affirmé que ni lui ni la ministre des Affaires extérieures, Sushma Swaraj, ne prenaient le crédit de l’image globale améliorée de l’Inde. Il a déclaré que le mérite revient aux citoyens du pays, qui ont élu ce gouvernement à la majorité absolue.

Faisant référence aux réalisations de son gouvernement, M. Modi a déclaré que l’Inde est devenue la 6ème économie mondiale et évolue rapidement pour devenir une économie de 5 000 milliards de dollars. Le Premier ministre a déclaré que la confiance en soi de l’Inde atteignait un niveau record, ce qui est un signe très positif, car cette confiance donne une impulsion au développement. Il a ajouté que la Lok Sabha- la Chambre basse du Parlement indien,  avait adopté 203 projets de loi sur 219, dont un sur la réduction de la monnaie noire.

En réponse à la discussion sur le projet de loi de finances pour 2019 à la Lok Sabha, le ministre des Finances, Piyush Goyal, a déclaré que le pays progressait depuis que le gouvernement Narendra Modi est arrivé au pouvoir. Il a déclaré que la réalisation la plus remarquable du gouvernement a été de contenir le déficit budgétaire à 3,4%. Il a déclaré que l’inflation avait baissé à 2,19% le mois dernier. Il a affirmé que les propositions du projet de loi de finances visent à bénéficier aux classes moyennes et aux contribuables honnêtes. Il a déclaré que le gouvernement s’était engagé à protéger les intérêts des petites entreprises dans le cadre du régime de la taxe sur les produits et services.

Le ministre des Finances a déclaré que le gouvernement encourageait les personnes appartenant à des groupes à revenus faibles et moyens à devenir propriétaires de maisons appartenant du projet de logement «Pradhan Mantri Awas Yojana». Il a déclaré que l’objectif est de s’assurer que chaque citoyen a sa propre maison avant que le pays célèbre le 75ème jour de l’indépendance. Il a déclaré à la Chambre que, si les contribuables investissaient dans des économies d’épargne ou s’ils utilisaient des prêts d’études, ils pourraient bénéficier d’une exemption d’impôt sur les revenus jusqu’à 950 mille roupies. Le ministre a allégué qu’en dix ans, le gouvernement précédent n’avait pris aucune disposition spéciale pour les agriculteurs. Il a dit que le gouvernement de l’Alliance Démocratique Nationale a lancé plusieurs programmes pour les agriculteurs au cours de son mandat. Il a ajouté que le gouvernement avait considérablement augmenté le prix de soutien minimal de 22 cultures.

 M.Goyal a déclaré que le budget avait pris soin de la classe moyenne en leur procurant des avantages fiscaux. Le programme Kisan Samman Nidhi, du Premier ministre, assurera la sécurité alimentaire des agriculteurs. Il a ajouté que les personnes qui dénigrent cette disposition ne savent pas ce que six mille roupies représentent pour les agriculteurs pauvres, comme annoncé dans le budget provisoire.

 Le projet de loi sur l’enregistrement du mariage d’un Indien non résident, 2019, présenté par la ministre des Affaires extérieures, Sushma Swaraj dans la Rajya Sabha, faisait partie des efforts du gouvernement pour intensifier ses actions contre les maris indiens résidant à l’étranger en fuite, qui ont abandonné leur épouse. Le projet de loi prévoit la révocation des passeports dans le cas des maris qui ont omis de répondre aux convocations et de les déclarer fugitifs. Il stipule l’enregistrement obligatoire dans les sept jours de mariage des Indiens résidant à l’étranger.

 Le projet de loi de 2019 sur les statuts (tribus répertoriées) (troisième amendement), adopté par la Rajya Sabha, vise à modifier la Constitution afin de modifier la liste des tribus répertoriées de l’Arunachal Pradesh. Une fois que le projet de loi est devenu une loi, les membres des communautés nouvellement inscrites sur la liste révisée des tribus répertoriées de l’Arunachal Pradesh pourront également obtenir des avantages pour les tribus répertoriées au titre des régimes existants du gouvernement.

Texte de V. Mohan Rao, Journaliste

Traduit et Lu par Savita P.Taneja