Le chef du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies qualifie de choquante et odieuse l’exécution de masse de l’Arabie saoudite. 

 

La chef du CDH, Michelle Bachelet, a qualifié de choquantes et odieuses l’exécution de 37 hommes, dont trois mineurs, en Arabie Saoudite.
Les hommes avaient été reconnus coupables de crimes liés au terrorisme.
Le bureau du chef a annoncé hier que la décapitation avait eu lieu mardi dans six villes de l’Arabie saoudite, malgré les avertissements répétés des responsables des droits de l’homme au sujet de l’absence d’un procès équitable.
Elle a exhorté l’Arabie saoudite à revoir sa législation antiterroriste et à interdire expressément la peine de mort pour les mineurs et à suspendre les exécutions imminentes.