L’Iraq est sur la bonne voie pour devenir le troisième plus important fournisseur de pétrole d’ici  2030, selon l’Agence internationale de l’énergie

L’Iraq est en voie de produire 6 millions de barils de pétrole brut d’ici 2030, a dit l’Agence internationale de l’énergie (AIE), ce qui pourrait faire du pays le troisième plus grand fournisseur de pétrole du monde.

Le rapport de l’AIE, qui touche à de nombreux sujets, a conclu que la production de l’Iraq dans la prochaine décennie pourrait s’accroitre par 1,3 million de barils par jour, pour un total de 5,9 million de barils par jour.

“L’Irak est et restera l’un des piliers du marché pétrolier pour les années à venir, » a dit le directeur de l’AIE, Fatih Birol, jeudi, aux médias.

Cet optimisme vient de l’accroissement de 50 % de production de pétrole, de l’Iraq, depuis 2012, a dit M. Birol, malgré des années de prix réduits et dévastation dû au groupe de l’Etat Islamique, cela à travers un tiers du pays.

M. Birol a dit que « cela montre la résilience de l’industrie pétrolière de l’Iraq. »

L’agence Internationale de l’énergie a pris en considération une gamme d’embûches possibles, telles que la situation du marché global, l’investissement étranger en Iraq, la stabilité politique et un réapprovisionnement régulier d’eau, nécessaire à la production de pétrole.

L’Iraq est actuellement le 5ème plus grand fournisseur de pétrole du monde, ainsi que le second plus important parmi l’Organisation des pays exportateur de pétrole, ou l’OPEP.