Les élections pour la 17e Lok Sabha en Inde parviennent à une fin

Les élections en sept phases pour la 17e Lok Sabha (Chambre basse du Parlement indien) se sont conclues sur une note positive, au milieu d’une participation écrasante de l’électorat. Globalement, les élections de 2019 à la Lok Sabha, qui ont réuni environ 900 millions d’électeurs, ont enregistré un taux de participation de près de 66%. L’Inde a une nouvelle fois démontré sa force intrinsèque et sa confiance en une démocratie dynamique et participative.

La plus grande démocratie du monde a connu une participation exubérante des électeurs, la Commission électorale indienne (ECI) prenant de solides dispositions pour les personnes âgées et les électeurs handicapés. Vinita Jain, dont la taille est d’un mètre  et réside à Indore au Madhya Pradesh, a fièrement montré son doigt encré après avoir exercé son droit de suffrage. Pour la première fois, Saba et Farah, les sœurs jumelles siamoises votent en tant que personnes distinctes à Patna, au Bihar. Les élections à la Lok Sabha, qui ont inspiré les électeurs indiens qui séjournaient à l’étranger, étaient évidentes, vu le fait qu’un grand nombre d’entre eux s’étant rendus juste pour voter. En effet, beaucoup de gens, y compris même les salariés quotidiens; dans le pays ont également pris congé de leurs lieux de travail pour voter dans des lieux où se trouvaient leurs autochtones. Le taux de participation élevé est en effet le mérite d’une campagne extraordinaire de mobilisation et de sensibilisation des électeurs. Le fait que 85 millions de nouveaux électeurs aient été enregistrés en dit long sur les préparatifs de la Commission électorale.

La dernière phase du scrutin pour les 59 sièges de la Lok Sabha a eu lieu dimanche dans huit États. En tout, des élections ont eu lieu pour 542 sièges de la Lok Sabha. La commission électorale avait annulé les élections dans la circonscription de Vellore (au Tamil Nadu) dans le cadre d’une campagne de répression contre l’utilisation du pouvoir monétaire pour influencer les électeurs. Le Président indien nomme deux anglo-indiens à la Lok Sabha, qui compte 545 membres.

Shyam Saran Negi, 102 ans, a voté, alors que les responsables du scrutin l’avaient accueilli en fanfare à Kinnaur, dans l’état de l’Himachal Pradesh. Negi méritait de recevoir un accueil chaleureux non seulement en tant que citoyen du troisième âge, mais aussi en tant que premier électeur de l’Inde. Il avait également voté lors des élections de 1951. Son État l’Himachal Pradesh ainsi que le Bihar, le Bengale occidental, le Pendjab, le Madhya Pradesh, l’Uttar Pradesh, le Jharkhand et le territoire de l’Union à Chandigarh figuraient au cours de la septième et dernière phase des élections. Pas moins de 918 candidats, dont le Premier ministre sortant Narendra Modi, étaient en lice. Environ 10 millions d’électeurs avaient le droit de voter lors de la dernière phase des élections, qui a enregistré un taux de participation élevé de 64%.

La Commission électorale mérite, à juste titre, des éloges pour assurer la parité des sexes dans la participation électorale. Il y avait un écart de 9% en 2009 entre la participation électorale des hommes et des femmes. Les élections à la Lok Sabha, qui avaient chuté à 1,4% en 2014, ont encore baissé à 0,4% lors des actuelles élections. Incidemment, les électrices étaient plus nombreuses que leurs homologues masculins dans de nombreux États.

En 38 jours, la Commission électorale a organisé des scrutins avec l’aide de millions d’employés issus de divers départements du gouvernement central et des États. Des centaines de sociétés des forces paramilitaires ont assuré un scrutin libre et équitable. Fidèle au mandat voulant que les élections se tiennent sans crainte ni incitation, la Commission électorale a gardé l’œil du faucon sur les mouvements d’argent, de boissons alcoolisées et d’autres moyens de séduction. La saisie totale d’articles interdits s’élève à plus de 34 milliards de roupies. Incidemment, les saisies d’objets de valeur dépassent les dépenses engagées par le gouvernement pour les élections! On peut noter que la monnaie saisie est déposée dans le Fonds consolidé de l’Inde, qui est comptabilisé dans le budget de l’Union.

Les électeurs, eux aussi, méritent d’être félicités, car pour la neuvième fois sur un total de 17 élections à la Lok Sabha, la participation électorale a dépassé les 60%. Le taux de participation élevé confirme, à juste titre, la profonde confiance du peuple dans la politique démocratique indienne.

Le décompte des votes serait entrepris le 23 mai, avec un élément supplémentaire consistant à associer un échantillon de votes à une piste de vérification sur papier dans les isoloirs (VVPAT). Les élections de 2019 à la Lok Sabha ont à juste titre, affirmé que le pouvoir découle en réalité du scrutin secret en Inde.

 Texte de Manish Anand, Correspondant spécial principal, New Indian Express

Traduction : Savita P.Taneja. Responsable du service français de AIR.