Pipeline de pétrole Inde – Népal : Premier en Asie du Sud a été inauguré

L’Inde et le Népal ont franchi une nouvelle étape dans leurs relations bilatérales lorsque les premiers ministres des deux pays ont conjointement inauguré, par vidéoconférence, le tout premier pipeline transfrontalier de produits pétroliers allant de Motihari (État de Bihar) à Amlekhgunj (Népal). Le pipeline de 69 km de long, qui fait 32,7 km du côté indien et 37,2 km au Népal, a la capacité de fournir chaque année deux millions de tonnes de produits pétroliers propres à la population népalaise.

Décrivant cela comme un symbole des relations bilatérales étroites entre l’Inde et le Népal, le Premier ministre Narendra Modi a déclaré que le projet de pipeline Motihari-Amlekhgunj contribuera à renforcer la sécurité énergétique de la région et à réduire considérablement les coûts de transit. Il a noté avec satisfaction que des échanges réguliers au plus haut niveau politique avaient permis de définir un programme prospectif visant à élargir le partenariat Inde-Népal. En inaugurant le projet depuis New Delhi, M. Modi s’est dit convaincu que les relations bilatérales entre les deux pays continueraient à s’approfondir et à se développer dans divers secteurs, et a réaffirmé la détermination de l’Inde à aider la nation himalayenne dans ses efforts de développement.

Dans son discours prononcé à cette occasion à Katmandou, le Premier ministre du Népal, K. P. Sharma Oli a décrit le projet de pipeline comme l’un des meilleurs exemples de connectivité en termes de commerce, de transit et d’infrastructure. Soutenus par un ferme engagement politique, l’Inde et le Népal partagent une même vision du développement, de la prospérité et du bonheur de leurs peuples et sont résolus à le concrétiser. Comme un grand soulagement pour le peuple népalais, M. Oli a annoncé une réduction de deux roupies par litre du prix de l’essence et du diesel au Népal. Il a ajouté que les livraisons de pétrole entre l’Inde et le Népal via le pipeline contribueraient non seulement à réduire les coûts et à gagner du temps, mais également à réduire le trafic routier et la pollution de l’air créée par les pétroliers transportant des produits pétroliers.

Le Népal importe de l’Inde tous ses besoins en produits pétroliers depuis 1973 et les pétroliers sont traditionnellement utilisés pour transporter des produits pétroliers. La société indienne, Indian Oil Corporation, du secteur public, l’agence nodale des approvisionnements de sa raffinerie de Barauni et du dépôt de Raxaul à Bihar, a renouvelé l’accord conclu en 2017 avec la société népalaise, Nepal Oil Corporation pour continuer les approvisionnements en pétrole pendant cinq ans jusqu’en 2022.

Proposé pour la première fois en 1996, le projet de gazoduc Motihari-Amlekhgunj est resté entreposé pendant plusieurs années. Il a pris son élan après la visite du Premier ministre Modi au Népal en 2014. Un accord a été signé entre les principales sociétés pétrolières des deux pays, Indian Oil Corporation Limited et Nepal Oil Corporation en septembre 2015. La première pierre du projet a été posée à distance par télécommande, par les Premiers ministres des deux pays, M. Modi et M. Oli, de la Maison Hyderabad à New Delhi lors de la visite de M. Oli à New Delhi en avril dernier.

Le projet devait être achevé dans un délai de 30 mois, mais grâce aux efforts inlassables des responsables des deux côtés, l’objectif a été atteint environ la moitié du temps initialement prévu, ce qui représente une réalisation record ultra-rapide pour tout projet indien au Népal. Cela a permis d’éliminer l’argument souvent répété contre les projets bénéficiant d’une aide de l’Inde au Népal, selon lequel leur mise en œuvre est retardée dans de nombreux cas, ce qui entraîne des dépassements de délai et une augmentation des coûts. Les deux pays tiennent maintenant régulièrement des réunions de haut niveau pour examiner les projets en cours. Le mois dernier seulement, une réunion de la Commission mixte Inde-Népal s’est tenue à Katmandou, sous la présidence des ministres des Affaires étrangères des deux pays, qui ont passé en revue toute la gamme de leurs relations bilatérales, ont identifié de nouveaux domaines de coopération et ont également examiné les progrès de la mise en œuvre des projets en cours. Les deux premiers ministres se sont déclarés satisfaits des progrès de leurs relations bilatérales. M. Oli a également remercié l’Inde pour la construction de 50 000 maisons pour les personnes touchées par le séisme de 2015 au Népal.

Texte de Rattan Saldi, commentateur politique

Traduction : Savita P.Taneja, Responsable du service français d’ESD, AIR.