Howdy Modi – Un événement sans précédent

La visite du Premier ministre Narendra Modi aux États-Unis a débuté sur un sommet extraordinaire avec l’événement très réussi « Howdy Modi » à Houston, au Texas; où il a partagé la scène avec le président Donald Trump et s’est adressé à une foule de plus de 50 000 Américains d’origine indienne.

Le Premier ministre s’était déjà adressé à la communauté américaine d’origine indienne aux États-Unis auparavant, à Madison Square Gardens à New York en 2014 et à San José en 2015, mais la présence du président Trump a placé l’événement de Houston dans une catégorie qualitativement plus élevée. La présence de plusieurs membres du Congrès et de sénateurs, dont le démocrate chevronné qui est membre du Congrès, Steny Hoyer, a souligné le caractère bipartite du soutien américain au partenariat entre l’Inde et les États-Unis.

Lors de la présentation du président Trump, le Premier ministre Modi l’a chaleureusement remercié pour sa présence à un événement qui représentait le “battement de cœur des deux démocraties les plus grandes”. En l’appellant, “mon ami, un ami de l’Inde et un grand président américain”, M. Modi a exprimé son admiration pour le président en tant que leader et pour sa détermination à rendre grands encore les Etats-Unis. 

Le président Trump a qualifié l’événement de « profondément historique » et de « célébration de tout ce qui unit l’Inde et les États-Unis ». Il a exprimé son admiration pour le Premier ministre Modi en tant que leader et a loué le succès avec lequel il a réussi à sortir de la pauvreté 300 millions de personnes. Il a félicité la communauté américaine d’origine indienne comprenant quatre millions de personnes, pionnière de « la médecine, créant de nouvelles entreprises et fournissant des emplois à des milliers de personnes ». En remarquant que les relations entre l’Inde et les États-Unis n’avaient jamais été aussi fortes, il a mis l’accent sur la coopération dans les secteurs de l’énergie, la sécurité et la défense et sur la coopération spatiale. Sa déclaration que les deux pays s’uniraient contre le radicalisme et le terrorisme a reçu une ovation debout. Il a également apprécié les investissements faits aux États-Unis par des sociétés indiennes. 

Dans un discours inspirant, le Premier ministre Modi a présenté sa vision du développement de l’Inde en déclarant que « nous nous mettons au défi, nous nous changeons ». Le Premier ministre a souligné qu’au cours des cinq dernières années, l’assainissement rural était passé de 38% à 99% avec la construction de 110 millions de toilettes; 150 millions de nouveaux raccordements de gaz de cuisson avaient été ajoutés; la connectivité rurale était passée de 55 à 97% et la couverture bancaire était totale. « Digital India » a rendu les données abordables et a contribué à la facilité des affaires. Décrivant l’économie indienne comme ayant une faible inflation, un déficit budgétaire faible et une croissance forte, il a parlé de son intention d’augmenter les dépenses d’infrastructure, les investissements et les exportations alors que l’Inde s’efforcerait de devenir une économie valant 5 000 milliards de dollars. L’assouplissement des normes dans plusieurs secteurs a rendu l’Inde une destination bien meilleure pour les investissements directs étrangers. 

L’Inde a fait ses adieux à plusieurs réglementations et pratiques obsolètes. L’Inde avait également fait ses adieux à l’article 370, une loi créée il y a 70 ans qui privait les populations du Jammu-et-Kashmir et du Ladakh des bénéfices du développement et dont se servaient les séparatistes et les terroristes. 

Faisant appel à une lutte décisive contre les auteurs et les commanditaires du terrorisme, le Premier ministre a fait une allusion voilée au Pakistan en disant: “Qu’il s’agisse des auteurs de l’attaque terroriste du 11 septembre 2001 contre les Etats-Unis ou celle du 26 novembre 2008 en Inde, où a-t-on retrouvé les comploteurs de ces attaques? 

Le Premier ministre indien a démontré la diversité culturelle de l’Inde en disant que tout allait bien dans plusieurs langues indiennes en réponse à la question « Howdy Modi ? ». Il a dit que cette diversité était au cœur et l’inspiration de la démocratie indienne.

L’événement « Howdy Modi » a ouvert la voie à de nouvelles discussions entre les deux dirigeants lors d’une rencontre bilatérale formelle à New York. Cet événement restera sans doute dans les mémoires comme une démonstration unique de la chaleur et de la force des relations entre l’Inde et les États-Unis.

Auparavant, le Premier ministre était arrivé à Houston et avait organisé une table ronde avec les directeurs généraux des sociétés énergétiques. Les discussions ont porté sur travailler ensemble pour assurer la sécurité énergétique et sur l’expansion des opportunités d’investissement mutuel entre l’Inde et les États-Unis. Le Premier ministre a également rencontré des communautés indiennes expatriées.

Modi est arrivé à New York où il s’adressera à la 74ème Assemblée générale des Nations Unies et où il participera à de diverses réunions bilatérales.

 

Rédigé par Amb. Navtej Sarna, traduit par Dr. Shubhra Gupta