MANN KI BAAT- Le parler cœur à cœur du Premier ministre indien adressé au  peuple indien.

Mes chers compatriotes,

Namaskar, chers amis, dans l’épisode d’aujourd’hui de Parler de cœur à cœur, je parlerai d’une grande personnalité du pays, quelqu’un qui est aimé de tous les Indiens avec respect et affection. A mon esprit, il n’y a aucun Indien qui ne lui témoigne pas une profonde estime et qui ne la révère pas. Elle est plus âgée que la plupart d’entre nous et a été témoin de multiples phases qu’a traversées le pays. Nous l’appelons «DIDI», sœur aînée… Lata Didi. Elle aura quatre-vingt-dix ans le 28 septembre. Avant de partir en mission à l’étranger, j’ai eu la chance de pouvoir converser avec elle au téléphone. Cette conversation ressemblait à un frère cadet qui s’adressait affectueusement à sa sœur aînée. Je m’abstiens généralement de partager de telles conversations personnelles mais aujourd’hui, je veux que vous écoutiez échange ; écoutez Lata Didi. Ecoutez combien Lata Didi se préoccupe de tout ce qui concerne le pays. Elle tire sa satisfaction et elle se sent rassurée en voyant les progrès réalisés par l’Inde – L’Inde sur la voie du changement ; l’Inde qui atteint de nouveaux sommets.

Mes chers compatriotes, avec l’avènement de Navaratri aujourd’hui, l’air sera empli de nouveaux espoirs, de nouvelles énergies, de nouvelles sensations et de nouvelles résolutions, encore une fois. Après tout, c’est la saison des fêtes. Les semaines à venir témoigneront de l’éclat festif à travers le pays. Nous célébrerons tous Navaratri Mahotsava, Garba, Durga Puja, Dussehra, Diwali, Bhaiya Dooj, Chhath Puja…. Et d’autres innombrables fêtes.

Salutations les plus chaleureuses à tous pour ces fêtes à venir. Durant les fêtes, les familles se réunissent. Les maisons sont remplies de joie! Mais, cela ne vous aurait pas échappé qu’il y a beaucoup de personnes autour de nous qui restent privées de ces célébrations. Et c’est le cas d’employer l’expression «Chiragh Tale Andhera» faisant appel à l’obscurité sous la lampe! Cet adage, il n’est peut-être pas simplement un ensemble de mots, pour nous, c’est une pensée d’ordre philosophique, voire une inspiration. Il suffit d’y penser. Il y a des maisons baignées de lumières scintillantes, de l’autre côté, pas très loin, il y a des maisons enlisées dans l’obscurité. Il y a des maisons où les sucreries sont laissées pourrir et il y a des maisons où les enfants meurent d’envie d’en avoir juste un peu. Il y a des foyers où l’on manque d’espace pour stocker plus de vêtements, et il y en a d’autres où les gens doivent se battre pour se couvrir convenablement leur corps. Alors, n’est-ce pas l’obscurité, juste sous la lampe ? En effet, c’est le cas de le dire. La vraie joie est celle qui fait dissiper ces ténèbres et dont émane une lueur radieuse. Partageons la joie avec ceux qui en manquent… qu’elle nous vienne naturellement.

Tandis que nous vivons avec l’idée de « réception » de confiseries, vêtements, cadeaux, etc., réfléchissons un instant au processus d’ « expédition ». Au moins chez nous, les articles en excès et donc inutiles pourraient être expédiés. Dans de nombreuses villes, de nombreuses ONG dirigées par de jeunes amis ont formé des startups pour cette mission. Ils vont chercher des vêtements, des bonbons et de la nourriture chez eux, ils cherchent ensuite les nécessiteux et les remettent discrètement. Pouvons-nous, cette fois-ci, pendant la saison des fêtes, faire dissiper l’obscurité sous la lampe avec conscience et résolution? Les sourires ainsi accumulés sur les visages de nombreuses familles sous-privilégiées feront plus que doubler votre joie pendant les festivals… vos visages seront illuminés d’une lueur qui éclairera votre Diwali.

Mes chers frères et sœurs, Laxmi, la déesse de la richesse, fait son entrée dans chaque foyer sous forme de fortune et de prospérité. Bien entendu, Laxmi devrait être accueilli de la manière traditionnelle. Pouvons-nous, cette fois, introduire une nouveauté pour l’accueillir ? Dans notre culture, les filles sont considérées comme des Laxmi, car elles sont porteuses de fortune et de prospérité. Pouvons-nous, cette fois-ci dans la société, organiser des programmes pour féliciter les filles dans les villages et les villes ? Cela pourrait être sous forme d’un évènement public. Parmi nous, il doit y avoir de nombreuses filles qui, grâce à leur persévérance, leur diligence et leur talent ont rendu gloire à leurs familles, à la société et au pays. Ce Diwali, pouvons-nous organiser des programmes pour honorer les Laxmis de l’Inde ? Si vous regardez autour de vous, vous trouverez beaucoup de filles qui ont accompli des exploits extraordinaires. Il pourrait y en avoir certaines engagées dans l’enseignement pour des enfants défavorisés, d’autres qui essaient de sensibiliser le public à propos de l’assainissement et de la santé, tandis que beaucoup d’autres pourraient rendre service à la société en travaillant en tant que médecin et ingénieur. Ou peut-être qu’elles luttent pour la justice en travaillant comme avocat!

Notre société doit reconnaître ces filles, les honorer et en être fière. Des programmes pour les féliciter devraient être organisés dans tout le pays. Nous pourrions faire quelque chose de plus ; nous pourrions souligner les réalisations de ces filles en partageant leurs réussites sur les réseaux sociaux, en utilisant le hashtag # BHARAT KI LAXMI.

La manière dont nous avons conjointement mené une méga campagne « Selfie avec les filles », qui s’est répandue dans le monde entier. De même, cette fois-ci, menons une campagne BHARAT KI LAXMI. Encourager ces filles reviendrait à renforcer les chemins vers la prospérité pour le pays et ses citoyens.

Mes chers compatriotes, comme je l’ai mentionné plus tôt, l’un des grands avantages de Parler de cœur à cœur est qu’il m’offre l’opportunité de converser avec beaucoup de gens, connus ou inconnus, directement ou indirectement.

Il y a quelques jours, Aleena Taayang, une étudiante de la région lointaine d’Arunachal, m’a écrit une lettre intéressante. Et le contenu est… Laissez-moi vous lire la lettre.

Monsieur le Premier ministre, je m’appelle Aleena Taayang. Je viens de Roing, Arunachal Pradesh. Le jour des résultats de mon examen cette année, certaines personnes m’ont demandé si j’avais lu le livre Exam Warriors! J’ai répondu que non. Mais à mon retour, j’ai acheté le livre et je l’ai lu plus de deux fois. Mon expérience après cela a été très bonne. Je pensais que, si j’avais lu le livre avant mes examens, cela m’aurait beaucoup aidé. J’ai aimé plusieurs aspects de ce livre, mais j’ai remarqué qu’il contient des astuces uniquement pour les étudiants, mais pour les parents et les enseignants, ce livre n’a pas grand chose. Je souhaite que vous réfléchissez à une nouvelle édition, incluiez quelques astuces pour les parents et les enseignants et, bien sûr, un peu de nouveau contenu.

Vous voyez… même mes jeunes amis ont cette confiance que tout ce qu’ils demanderont à Pradhan Sevak, principal serviteur du pays, de faire, sera fait.

Mes jeunes amis étudiants, tout d’abord, je vous remercie de m’avoir écrit. Merci d’avoir lu plus de deux fois Exam Warriors et un merci spécial pour avoir signalé les lacunes du livre. Ceci dit, ma jeune amie m’a confié une tâche, en fait, c’est plutôt un ordre pour moi. Je vais certainement suivre vos instructions. Comme vous me l’avez dit, j’essaierai positivement d’écrire quelque chose à l’intention des parents ainsi que des enseignants, au fur et à mesure que le temps me suffira pour écrire une nouvelle édition. Mais je fais appel à vous tous… pouvez-vous m’aider? Il s’agit des expériences dans votre vie quotidienne. Je lance un appel à tous les élèves, enseignants et parents à faire part de leurs expériences et de leurs suggestions concernant certains aspects des examens sans stress. Je vais dûment les parcourir et les étudier. Je vais y réfléchir et tout ce qui me semblera judicieux, je vais essayer de l’intégrer dans mes propres mots. Et très probablement, si les suggestions sont suffisamment nombreuses, cela donnera lieu à une nouvelle édition.

J’attendrai donc avec impatience que vos pensées circulent. Une fois encore, j’exprime ma gratitude à notre jeune amie, l’étudiante Aleena Taayang, d’Arunachal.

Mes chers compatriotes, vous vous tenez au courant de mon calendrier de Premier ministre du pays par le biais des journaux et de la télévision, parfois vous discutez même des engagements. Mais, j’espère que vous êtes conscients que je suis un être tout comme vous l’êtes. En tant que citoyen ordinaire, tout ce qui vous touche a le même effet pour moi, puisque je ne suis qu’un d’entre vous. Il suffit de voir comment, d’un côté, on a discuté de la victoire à US Opens; De l’autre côté, le discours de Daniil Medvedev, deuxième finaliste, faisait également l’objet du discours public, en particulier sur les médias sociaux. C’est pourquoi j’ai moi aussi entendu le discours et regardé le match. La simplicité et la maturité démontrées par Daniil Medvedev, âgé de 23 ans, ont touché tout le monde. Cela m’a ému. Quelques instants avant ce discours, il avait été battu par la légende du tennis Rafael Nadal, 19 fois vainqueur du Grand Chelem. Un tel événement aurait poussé quiconque vers le remords et le désespoir. Mais dans le cas de Medvedev, il n’y avait aucune trace de la moindre déception sur son visage. Au lieu de cela, son expression illumina le visage de ceux qui le regardaient avec de grands sourires. Il nous a touchés avec son humilité et sa simplicité, la quintessence de l’esprit sportif dans le sens le plus réel qu’il est, dans la lettre et dans l’esprit.

 Les spectateurs ont accueilli ses réflexions avec chaleur et ferveur. Il a également mentionné que Nadal était la force inspirante du tennis pour des millions de jeunes, ajoutant à quel point il était difficile d’être face à lui durant le match. La manière dont Medvedev apprécie son adversaire après une défaite en duel acharné fait de lui un exemple vivant de la véritable essence de l’esprit d’un sportif. Bien sûr, le champion Nadal a lui aussi fait l’éloge du match de Daniil. Le spectacle de l’ardeur indomptable du vaincu et de la grande humilité du vainqueur dans le même cadre était un spectacle à voir. Si vous n’avez pas encore entendu le discours de Medvedev, je vous encourage, en particulier les jeunes amis, à regarder cette vidéo. Il y a beaucoup à voir et à apprendre pour les spectateurs de tous âges et de toutes classes. Ce sont des moments qui vont bien au-delà de la victoire et de la défaite, où la victoire et la défaite cessent d’exister. C’est la vie qui est la victoire

 Cela a été magnifiquement articulé dans nos écrits. La sagesse de nos ancêtres est vraiment louable. Nos textes anciens observent :

विनय उपेता हरति

चेतांसि कस्य मनुजस्य

कांचन संयोग:

लोकस्य लोचन आनन्दम

Quand la capacité et l’humilité se confondent chez une personne, y aura-t-il quelqu’un dont le cœur elle ne pourra pas conquérir ? En fait, ce jeune joueur a conquis le cœur des peuples du monde entier.

Mes chers compatriotes et surtout mes jeunes amis, ce que je vais vous dire maintenant, c’est directement pour votre bénéfice. Les discours et les débats se poursuivront, le soutien et l’opposition se poursuivront, mais si certaines choses sont vérifiées avant qu’elles ne prolifèrent, ce sera un vrai avantage. Il est très difficile d’arrêter les choses qui apparaissent et se propagent beaucoup plus tard. Mais, si nous en prenons conscience à un stade précoce et mettons un terme à cela, les choses peuvent être sauvées. Dans la même veine, j’ai le sentiment aujourd’hui que je devrais avoir une conversation avec mes jeunes amis.

Nous savons tous que la dépendance au tabac est très nocive pour la santé et qu’il devient très difficile de renoncer à cette dépendance. Les personnes qui consomment du tabac sont vulnérables aux maladies à haut risque telles que le cancer, le diabète, la tension artérielle, etc. Tout le monde le sait. L’intoxication au tabac se produit en raison de la nicotine qu’il contient. Le développement du cerveau est entravé par sa consommation pendant l’adolescence. Mais, aujourd’hui, je souhaite discuter avec vous d’un nouveau sujet.  Comme vous le savez peut-être, récemment, la cigarette électronique a été interdite en Inde. Une cigarette électronique est un type d’appareil électronique différent d’une cigarette typique. Dans une cigarette électronique, le chauffage de fluides contenant de la nicotine crée un type de fumée chimique et constitue la voie par laquelle la nicotine est consommée. Bien que nous comprenions tous les dangers des cigarettes classiques, une idée fausse a été générée à propos des cigarettes électroniques.

Le mythe qui a été répandu est que les cigarettes électroniques ne posent aucun danger. Comme la cigarette classique, elle ne répand pas d’odeur car des produits chimiques parfumés y sont ajoutés.

 Nous avons vu autour de nous que, même si le père d’une maison est un gros fumeur, il essaie toujours d’empêcher le reste de la famille de fumer et veut que ses enfants ne deviennent pas la proie de la cigarette ou des bidis. Il fait des efforts pour qu’aucun membre de la famille ne commence à fumer. Il sait que le tabagisme ou le tabac cause de graves dégâts à l’organisme. Il n’y a pas de confusion sur les dangers d’une cigarette. Il n’y a que des inconvénients, et même son vendeur le sait. Le fumeur le sait aussi, tout comme les gens qui l’entourent. Mais le cas des cigarettes électroniques est assez différent. Les gens sont peu sensibilisés à la cigarette électronique. Ils ignorent également totalement le danger et c’est pour cette raison que parfois les cigarettes électroniques pénètrent dans la maison par simple curiosité.

 Et les enfants prétendant parfois montrer un tour de magie, soufflent de la fumée en présence de leurs paires ou de leurs parents, sans allumer la cigarette. Et comme si un spectacle magique se déroulait, les membres de la famille répondent par des applaudissements ! Il n’y a pas de prise de conscience ! On ne sait pas qu’une fois que les adolescents ou les jeunes sont pris entre leurs griffes, lentement, ils deviennent des accros et deviennent la proie de cette dépendance nocive.

Et notre vraie richesse – les jeunes sont condamnés aux mauvaises habitudes, sans le savoir ! En fait, de nombreuses substances chimiques nocives sont ajoutées aux cigarettes électroniques, ce qui a un effet néfaste sur la santé. Vous êtes conscient du fait que lorsque quelqu’un fume autour de nous, nous en prenons conscience grâce à son odeur. Même s’il y a un paquet de cigarettes dans la poche de quelqu’un, l’odeur peut être détecté. Cependant, ce n’est pas le cas avec une cigarette électronique et de nombreux adolescents et jeunes, affichant inconsciemment et parfois avec fierté une e-cigarette, le conservent entre leurs livres, dans leurs bureaux, dans leurs poches, parfois dans leurs mains. La jeune génération est l’avenir de notre pays. La cigarette électronique a été interdite afin que cette nouvelle forme d’intoxication ne détruise pas notre jeune pays sur le plan démographique. Ce fléau et cette habitude odieuse ne doivent pas s’enraciner dans notre société.

 Je vous exhorte tous à mettre fin à la dépendance au tabac et à ne pas entretenir d’idées fausses sur les cigarettes électroniques. Venez, construisons tous une Inde en bonne santé.

 Ah oui! Vous souvenez-vous encore de Fit India ? Fit India ne signifie pas qu’il suffit d’aller à la salle de sport pendant deux heures chaque matin et chaque soir. Toutes ces dépendances doivent être évitées pour faire partie de Fit India. Je suis sûr que vous n’interpréterez pas ce que j’ai dit mais que vous accepterez avec plaisir mon conseil. Je vais certainement l’apprécier.

 Mes chers frères et sœurs, quelle fierté que notre Inde soit le lieu de naissance et le lieu de travail de citoyens extraordinaires, qui ont passé toute leur vie non pas pour eux-mêmes, mais pour le bien de la société.

 Notre mère Inde, notre pays est une terre généreuse! Beaucoup de joyaux d’êtres humains ont pris naissance ici. L’Inde n’a pas seulement été le lieu de naissance de personnes aussi extraordinaires, mais aussi le pays de leur karma. Et ce sont les gens qui se sont dépensés au service des autres. Un tel illustre Indien sera honoré à la ville du Vatican le 13 octobre. C’est une fierté pour tous les Indiens que, le 13 octobre prochain, Sa Sainteté le pape François déclarera sœur Mariam Thresia une sainte. Sœur Mariam Thresia, au cours de ses 50 ans, a œuvré pour le bien de l’humanité en devenant un noble exemple pour le monde entier. Quelle que soit la tâche entreprise et accomplie par sœur Mariam Thresia, elle l’a faite avec dévouement et dévotion. Elle a rendu service dans les domaines de l’éducation et des services sociaux. Elle avait construit de nombreuses écoles, auberges et orphelinats et resta toute sa vie dévouée à cette cause.

Elle a fondé la Congrégation des Sœurs de la Sainte-Famille qui poursuit toujours sa philosophie et sa mission. Une fois encore, je rends hommage à sœur Mariam Thresia et je félicite les citoyens indiens, et plus particulièrement nos frères et soeurs chrétiens, pour cet exploit.

Mes chers compatriotes, c’est une question de fierté, non seulement pour l’Inde, mais pour le monde entier aujourd’hui, alors que nous célébrons « Gandhi 150 », nos 1,3 milliard de concitoyens se sont engagés à se débarrasser de la menace du plastique à usage unique. Compte tenu de l’initiative par l’Inde en matière de protection de l’environnement, les pays du monde entier nous voient aujourd’hui comme un exemple à suivre. Je suis convaincu que vous ferez tous partie de la campagne pour la libération de la menace du plastique à usage unique le 2 octobre. En Inde, les citoyens contribuent à cette campagne à leur manière. Mais un jeune homme de notre pays a lancé une campagne tout à fait unique.

Mon attention a été attirée par son travail, alors, je lui ai parlé au téléphone et essayé de comprendre la nouvelle expérience tentée par lui. Il se pourrait que cette tentative de sa part fonctionne pour d’autres peuples de notre pays. M. Ripudaman Belviji fait un effort unique avec son concept de  Plogging. La première fois que j’ai rencontré le terme Plogging, c’était même nouveau pour moi. Peut-être que ce mot est utilisé dans une certaine mesure dans des pays étrangers. Mais, en Inde, Ripudaman Belviji l’a promu dans une large mesure. Parlons-lui.

APPEL TELEPHONIQUE DU PM AVEC RIPUDAMAN BELVI

  C’est pourquoi vous êtes digne d’éloges. Ripudaman ji, je me suis senti bien de vous parler. Vous avez conçu ce programme dans son ensemble de manière très novatrice, d’une manière qui plaira particulièrement aux jeunes. Félicitations les plus sincères à vous. Et les amis, cette fois-ci, à l’anniversaire du vénérable Bapu, le ministère des Sports organise également une «course de plongée en Inde». Le 2 octobre, deux kilomètres à parcourir; et il aura lieu à travers le pays. Les expériences de Ripudaman Ji nous ont appris comment ce programme devrait être organisé; en quoi cela devrait consister. Ce que nous devons faire dans cette campagne qui commence le 2 octobre, c’est que pendant que nous courons pendant 2 kilomètres; et en chemin, ramassez toutes sortes de déchets plastiques. Grâce aux efforts déployés, nous ne ferons pas seulement plus attention à notre santé; nous ferons également un pas en avant pour assurer la protection de notre mère la Terre. Cette campagne a pour but de sensibiliser davantage les gens; en ce qui concerne l’assainissement et la propreté, ainsi que les niveaux de forme physique. Je crois qu’un pas en avant vers une protection contre le plastique à usage unique pris par des compatriotes de 1,3milliards donnera à l’Inde une avance de 1,30 milliard de marches. Ripudaman ji, encore une fois, merci beaucoup. Et à votre équipe, à votre esprit imaginatif et novateur, mes plus sincères félicitations de ma part. Je vous remercie.

 Mes chers compatriotes, les préparatifs du 2 octobre se déroulent dans tout le pays et dans le monde entier, mais nous voulons transmuter « Gandhi 150 » comme une tâche sur la voie de notre devoir.

Nous voulons aller à l’avant en consacrant nos vies pour le bien de la nation. Je voudrais vous rappeler une chose à l’avance. Bien que dans le prochain épisode de ‘Parler de cœur à cœur’, je me penche sur les détails, je le dis encore aujourd’hui avec impatience pour que vous ayez le temps de vous préparer. Vous vous souviendrez que le 31 octobre est l’anniversaire de Sardar Vallabhbhai Patel et que «Une Inde, grande Inde» est notre rêve commun. C’est pourquoi, chaque année, le 31 octobre, nous visons à promouvoir l’unité dans le pays à travers «Run for Unity», partout dans le pays. Nous devons courir pour l’unité du pays ce jour-là en grand nombre. Les vieux, , les écoliers, les collégiens, tout le monde, nous devons tous nous battre nombreux pour l’unité dans les des villages de tout l’Hindustan. Alors, commencez à préparer dès maintenant! J’en parlerai en détail plus tard, mais nous avons maintenant du temps libre; certaines personnes peuvent commencer leur pratique, alors que d’autres peuvent élaborer un plan.

 Mes chers compatriotes, vous vous en souviendrez sûrement, que le 15 août, dans mon allocution, des murs de rempart du Fort Rouge, j’avais déclaré que d’ici 2022, vous devriez visiter 15 destinations touristiques en Inde. Au moins 15 endroits et, si possible, créer un programme pour rester là-bas pour une nuitée ou bien un séjour de deux nuits. Vous devriez observer, comprendre et expérimenter l’Inde. Nous avons tellement de diversité. Et lorsque les vacances arrivent avec Diwali et des festivités connexes, les gens voyagent et c’est pourquoi je vous encourage à visiter l’un de ces 15 lieux en Inde.

 Mes chers compatriotes, le 27 septembre, deux jours avant aujourd’hui, était célébrée comme la Journée mondiale du tourisme et vous serez heureux de savoir que certaines agences de tourisme réputées du monde, classées selon les normes de tourisme, ont montré que l’Inde a beaucoup progressé en ce qui concerne l’indice de compétitivité en matière de tourisme. Et tout cela a été possible grâce à votre coopération et surtout à la compréhension accrue de l’importance du tourisme. Le Swachhata Abhiyan, le projet de propreté, a également un grand rôle à jouer dans tout cela. Et vous serez ravi de savoir qu’aujourd’hui notre classement est de trente-quatre sur cet indice alors qu’il y a cinq ans, nous nous classions au 65ème rang, ce qui est en quelque sorte un bond en avant. Si nous faisions tout ce qui était difficile, à la 75e année de notre indépendance, nous nous serions taillés une place parmi les principales destinations touristiques du monde.

Mes chers compatriotes, je vous souhaite encore une fois tous mes vœux de succès pour les différentes fêtes qui seront célébrées lors de la prochaine saison en Inde, riche en diversité! Oui! Veillez également à ce que, lors de la célébration de Diwali, les pétards ne provoquent pas d’incendie ni de perte de la vie. Toutes les précautions ou les soins préventifs, il convient de les prendre pendant Diwali. Le bonheur doit coexister avec joie et, bien sûr, il doit également exister un enthousiasme et nos festivals apportent en effet l’arôme de la collectivité, ainsi que les rituels liés à l’harmonie communautaire. La vie symbiotique nous donne une vigueur renouvelée et la saison des fêtes est le symbole de l’aboutissement de cette vigueur.

Venez ensemble débordant d’enthousiasme, de rêves et de résolutions renouvelés, nous devrions nous en réjouir. Une fois encore, je souhaite de nombreuses félicitations à tous. Je vous remercie.

Traduction: Manmeet Singh

Présenté par Savita P.Taneja, Responsable du service français d’ESD, AIR.