MANN KI BAAT (EPISODE:- 5)

Mes chers compatriotes,

Namaskar.

 À l’occasion de la fête pieuse de Deepawali, salutations à vous tous. Nous connaissons bien ces vers sanscrits :

 Shubham Karoti Kalyanam, Aarogyam Dhansampadaa.

 Shatrubudhdhi Vinashaay, Deepajyoti Namostute !!

 Quel beau message utile ! Le shlok (ce verset) dit : C’est la Lumière qui fait venir la joie, la santé et la prospérité dans nos vies, dissipant les pensées négatives, apportant de la positivité. Je salue respectueusement la flamme divine. Pour rendre ce Diwali mémorable, qu’y a-t-il de mieux que d’essayer de laisser la lumière se répandre, d’encourager la positivité, avec une prière pour apaiser le sentiment d’animosité ? Diwali est célébré ces jours-ci dans de nombreux pays. Et il convient de noter que cela ne se limite pas aux communautés indiennes. Même les gouvernements, les citoyens et les organisations sociales célèbrent Diwali de tout cœur avec gaieté et ferveur. D’une certaine manière, ils entretiennent un microcosme de l’Inde à leurs endroits respectifs.

Chers amis, le tourisme en période des fêtes a ses propres attractions passionnantes. Notre Inde, pays des fêtes, offre des possibilités illimitées dans le domaine du tourisme au cours de cette période. Nous devons faire de façon à inclure chaleureusement des personnes d’autres États, d’autres pays, lorsque nous célébrons Holi, Diwali, Onam, Pongal ou Bihu, en partageant leur véritable esprit. Ici, dans chaque État, dans chaque les fêtes abondent et suscitent un vif intérêt chez les habitants d’autres pays. Par conséquent, la diaspora indienne a un rôle important à jouer dans la promotion du tourisme festif en Inde.

Mes chers compatriotes, dans le précédent épisode de Mann Ki Baat, nous avions décidé de faire quelque chose de différent ce Diwali. Je vous avais tous demandé de célébrer la Nari-Shakti de l’Inde, la puissance et le succès des femmes, félicitant ainsi les Lakshmi, déesse de prospérité, de l’Inde. Et en peu de temps, d’innombrables histoires inspirantes ont fait leur apparition sur les médias sociaux. Kodipaka Ramesh de Warangal a écrit sur Namo App- « Ma mère incarne ma force. En 1990, lorsque mon père s’est éteint, la responsabilité d’élever cinq fils lui est tombée sur les épaules. Aujourd’hui, les cinq frères ont bien réussi dans leurs professions respectives. Ma mère est Dieu pour moi. Elle est Lakshmi de l’Inde dans tous les sens du terme. » Ramesh ji, salutations respectueuses à votre mère. Geetika Swami, qui est active sur Twitter, dit que pour elle, Khushbu Kanwar, fille d’un conducteur de bus, qui a dirigé un contingent de femmes composé de Assam Rifles, est l’incarnation de Lakshmi de l’Inde. Pour Kavita Tiwari, c’est sa fille qui lui donne sa force. Elle est fière de l’excellente capacité de sa fille à peindre. Elle a également obtenu un bon résultat à l’examen CLAT. Megha Jain a indiqué qu’une femme de 92 ans offrait de l’eau potable aux passagers à la gare de Gwalior. Megha Ji est vraiment inspirée par l’humilité et la compassion de cette Lakshmi de l’Inde. Beaucoup de ces histoires ont été partagées par les uns et les autres. Lisez-les, inspirez-vous et partagez des exemples similaires. Je salue respectueusement toutes les Lakshmi de l’Inde.

 Mes chers compatriotes, la poétesse de grand renom du XVIIe siècle, Sanchi Honnamma, a écrit un poème en kannada qui met en avant la même pensée, les mêmes mots relatifs à toutes les Lakshmi de l’Inde que nous avons mentionnées. On sent que l’idée de base a été posée au 17ème siècle même. Vous remarquerez la beauté des mots, des sentiments et des pensées dans ce poème en kannada :

 (Penninda permegondanu himavantanu.

Penninda Broohu Perchidanu

Penninda janakaraayanu jasuvalendanu)

 Les vers signifient que Himwant, Seigneur des monts est devenu célèbre grâce à sa fille Parvati, l’ascète Brighu grâce à sa fille Lakshmi et le roi Janak grâce à sa fille Sita. Nos filles sont notre fierté… leur prodigieuse virtuosité soutient notre tissu social et en assure le brillant avenir.

Mes chers compatriotes, le 12 novembre 2019 est le jour où le 550ème Prakashotsav, l’anniversaire divin de Guru Nanak Dev Ji sera célébré à travers le monde. L’influence  de Guru Nanak Dev ji se fait sentir non seulement en Inde mais dans le monde entier. Nombre de nos frères et sœurs sikhs installés dans d’autres pays suivent scrupuleusement les idéaux de Guru Nanak Dev Ji. Je ne peux jamais oublier mes visites à des Gurudwaras à Vancouver et à Téhéran. Il y a tant de choses que je peux partager avec vous sur Guru Nanak Dev Ji, mais cela nécessitera de nombreux épisodes de Mann ki Baat. Il accordait la plus haute importance à l’esprit de service. Guru Nank Dev ji croyait fermement que tout service rendu de manière désintéressée était au-delà de toute évaluation. Il s’est dressé contre les maux sociaux tels que l’intouchabilité. Sri Guru Nanak Dev Ji a diffusé son message aux quatre coins du monde. Il était le plus grand voyageur de ces temps. Et partout où il allait, il attirait les cœurs par sa franchise, son humilité et sa simplicité. Guru Nanak Dev Ji a entrepris de nombreux voyages spirituels appelés des « Udaasi » portant le message de l’harmonie et de l’égalité. Il a voyagé au nord, au sud, à l’est et à l’ouest, à la rencontre de gens, de saints et de sages. On dit que le vénérable saint assamais Shankar Dev a également été inspiré par ce dernier. Il s’est également rendu sur la terre sainte de Haridwar. Il existe à Kashi un lieu saint appelé « Gurubagh Gurudwara ». L’on croit que Guru Nanak Dev Ji s’était arrêté là. Il s’est également rendu dans des lieux saints bouddhistes tels que Rajgir et Gaya. Ses voyages dans le sud l’ont également mené au Sri Lanka. Au cours de son voyage à Bidar, dans le Karnataka, il a résolu les problèmes d’eau auxquels l’environnement était confronté. Gurunanak Jhira Sahib est un lieu célèbre de Bidar qui lui est dédié et qui lui tenait à cœur. Au cours d’une Udaasi, Gurunanak Dev Ji s’est rendu au nord du Cachemire et des régions avoisinantes. Cela a forgé un lien fort entre les partisans sikhs et le Cachemire. Guru Nanak Dev Ji s’est également rendu au Tibet où les gens lui ont accordé le statut de maitre. Il est également vénéré en Ouzbékistan, où il s’était rendu. Au cours d’une Udaasi, il a beaucoup voyagé dans des pays islamiques, notamment en Arabie Saoudite, en Irak et en Afghanistan. Il s’est assuré une place respectée dans le cœur de millions de personnes qui ont suivi ses messages avec une dévotion totale, une pratique qui se poursuit même de nos jours. Il y a quelques jours à peine, des ambassadeurs d’environ quatre-vingt-cinq pays se sont rendus à Amritsar depuis Delhi. Là, dans le Temple d’Or même, ils ont profité de la vue sainte qu’on appelle « Darshan », commémorant le 550ème parc de Prakash, vie lumineuse, de Guru Nanak Dev ji. Outre le Darshan, tous ces ambassadeurs ont eu l’occasion d’en savoir plus sur les traditions et la culture sikh. Après cela, ils ont partagé ces photos sur les réseaux sociaux, écrivant sur leurs expériences merveilleuses. Je souhaite imbiber les pensées et les idéaux de Guru Nanak Dev Ji dans nos vies ; Que nous puissions devenir d’autant plus inspirés pour y arriver.

 Mes chers frères et sœurs, je suis sûr que vous vous souvenez tous de la signification du 31 octobre. Ce jour marque l’anniversaire de la naissance de l’homme de fer de l’Inde, Sardar Vallabhbhai Patel, la force unificatrice et notre héros qui nous lie en tant que nation. D’un côté, Sardar Patel, possédait la rare qualité d’unir les gens, de l’autre, il a réussi à trouver un terrain d’entente avec des personnes qui n’étaient pas d’accord idéologique avec lui. Sardar Patel avait l’habitude d’observer le moindre détail les évaluer simultanément.

Il était un « homme intransigeant » au vrai sens du terme. En outre, il avait également des compétences en matière d’organisation, élaborer des plans et élaborer des stratégies était son point fort. Lorsque nous lisons et entendons parler du style de travail de Sardar Saheb, nous découvrons l’ampleur même de la minutie de sa planification. En 1921, lors de la session du Congrès à Ahmedabad, des milliers de délégués de tout le pays devaient y participer. Sardar Patel a été chargé de superviser l’organisation. Il a utilisé cette opportunité pour améliorer le réseau d’approvisionnement en eau de la ville. Il a assuré qu’aucune personne ne serait confrontée au problème d’eau. En plus, il était également préoccupé par la sécurité des chaussures et des bagages des délégués. Il a contacté les agriculteurs et les a exhortés à confectionner des sacs khadi. Ceux-ci ont été fabriqués et vendus aux délégués. Ils portaient les sacs avec leurs chaussures à l’intérieur, sans aucune tension des chaussures volées. D’autre part, cela a entraîné une augmentation importante de la vente de khadi. Notre pays sera toujours redevable à Sardar Patel pour son rôle remarquable dans l’Assemblée constituante. Il s’est efforcé de garantir la reconnaissance des droits fondamentaux, supprimant toute possibilité de discrimination sur la base de la caste et de la communauté.

 Mes amis, nous savons tous que, en tant que premier ministre de l’Intérieur de l’Inde, Sardar Patel a entrepris la tâche colossale et historique d’intégrer les États princiers et examiner de près le moindre événement était sa qualité.

D’une part, il s’est concentré sur Hyderabad, Junagarh et d’autres États et de l’autre, il regardait attentivement Lakshadweep, une vaste étendue. En fait, lorsque nous évoquons les efforts de Sardar Patel, nous discutons de son rôle dans l’unification de quelques États notables. Il a joué un rôle beaucoup plus important dans une région aussi petite que Lakshadweep. Lakshadweep est l’un des plus beaux paysages de l’Inde. Peu après la partition en 1947, notre voisin avait jeté un œil sur Lakshadweep ; un navire portant leur drapeau y a été envoyé. Lorsque Sardar Patel en a été informé, il n’a pas tardé à engager une action sévère. Il a exhorté les frères Mudaliar, Arcot Ramaswamy Mudaliar et Arcot Laxman Swamy Mudaliar, à entreprendre immédiatement une mission avec les habitants de Travancore à Lakshadweep et à prendre le devant pour y déployer le drapeau tricolore. Suivant ses ordres, le drapeau tricolore y fut rapidement déployé et les rêves néfastes du voisin furent décimés immédiatement. À la suite de cet incident, Sardar Patel a demandé aux frères Mudaliar de s’assurer personnellement de toute assistance au développement de Lakshadweep. Aujourd’hui, Lakshadweep contribue de manière significative aux progrès de l’Inde. C’est aussi une destination touristique attrayante. J’espère que vous aurez l’occasion de visiter les îles pittoresques et ses plages immaculées.

 Mes chers compatriotes, le 31 octobre 2018 est le jour où la ‘Statue de l’Unité’ construite en mémoire de Sardar Saheb, a été dédiée à la nation et au monde. C’est la plus grande statue du monde. Il est de double hauteur par rapport à la “Statue de la Liberté” située aux États-Unis. La distinction d’avoir la plus haute statue du monde emplit chaque Indien de fierté;  la tête de chaque Indien est tenue haute.  Vous serez heureux de constater qu’en un an, plus de 2,6 millions de touristes ont visité la ‘Statue de l’Unité’. Cela signifie qu’en moyenne huit mille cinq cent personnes ont assisté chaque jour à la splendeur de la «Statue de l’unité».  Le respect et la dévotion de Sardar Vallabhbhai Patel dans leurs cœurs se reflétaient dans la forme d’hommage qui lui était rendu. En outre, il abrite actuellement de nombreux centres d’attraction tels que Cactus Garden, Butterfly Garden, Jungle Safari, et Children’s Nutrition Park, Ekta Nursery, qui sont en constante évolution et fournissent un coup de fouet à l’économie locale.  Les habitants locaux bénéficient non seulement d’opportunités novatrices en matière d’emplois mais, pour la commodité des touristes, de nombreux villageois offrent aussi des services tels que les séjours à domicile.  Et ces hôtes reçoivent une formation professionnelle sur la technique de gérer un séjour à domicile. Les locaux ont maintenant commencé la culture du fruit du Dragon et je suis sûr que cela deviendra bientôt une source majeure de moyens de subsistance pour les habitants.

 Mes amis, pour notre nation et les États constitutifs, ainsi que pour l’industrie du tourisme, cette «statue de l’unité» peut faire l’objet de recherches. Nous sommes tous témoins du fait qu’en un an, ce lieu est devenu une destination touristique de renommée mondiale. Les gens y viennent de l’Inde et de l’étranger. Et les uns après les autres, les services auxiliaires tels que les transports, l’hébergement, les guides et les services écologiques sont intronisés par eux-mêmes. Une grande économie se développe et les gens créent des aménagements selon les besoins des touristes. Le gouvernement joue également son rôle. Mes amis, quel Indien ne sera pas fier du fait que, récemment, le magazine Time a inclu la «Statue de l’Unité» dans sa liste des 100 destinations touristiques les plus importantes du monde.  Bien sûr, j’espère que vous consacrerez tous un peu de votre temps précieux à la visite de la “Statue de l’Unité”. Mais mon appel est que chaque Indien qui prend le temps de voyager doit visiter au moins 15 destinations touristiques de l’Inde avec sa famille et se séjourner une nuit dans l’endroit où vous vous rendez; cela reste toujours mon appel.

 Mes amis, comme vous le savez, chaque année depuis 2014, on fête le 31 octobre comme la «Journée de l’unité nationale». Cette journée transmet le message de protéger à tout prix l’unité, l’intégrité et la sécurité de notre pays. Le 31 octobre cette année également, on organisera «courir pour l’Unité» conformément aux années précédentes. Il y aurait des personnes de tous les horizons, de toutes les couches de notre société.  ‘Courir pour l’unité’ est un symbole de l’unisson, un symbole que la nation s’unit, qu’elle va dans une direction et vise collectivement – un objectif!  Ek Bharat, Shreshth Bharat! (Une Inde, Meilleure Inde).

 Non seulement à Delhi, mais également dans des centaines de villes indiennes, de territoires fédérés, de capitales d’État et de centres de districts, même dans de petites villes des deuxième ou troisième groupes, ces cinq dernières années ont témoigné la participation en grand nombre à “courir pour l’unité” d’innombrables hommes et femmes, qu’ils soient des habitants des villes ou des villages, des enfants, des jeunes, des personnes âgées, ou des divyang (des handicapés). De toute façon, à l’heure actuelle, les gens ont adopté et ont retrouvé en soi une passion pour le marathon. «Courir pour l’unité» est également l’une de ces dispositions uniques. La course est bénéfique pour l’esprit, le corps et l’âme. Dans «Courir pour l’unité», nous devons courir et en même temps, nous reflétons l’esprit de l’Inde en forme. Nous nous trouvons également connectés avec Ek Bharat- Shrestha Bharat! (Une Inde, Meilleure Inde) Et ainsi, pas seulement notre corps, mais notre esprit et notre système de valeurs aussi s’intègrent avec l’instauration de l’unité en Inde pour amener l’Inde à de plus hautes sommets!  Ainsi, quelle que soit la ville où vous habitez, vous pouvez vous y renseigner sur le programme de «Courir pour l’unité». Un portail, à savoir “runforunity.gov.in”, a également été lancé pour diffuser des informations sur cet événement.  Sur ce portail, des informations ont été fournies sur les lieux où on organisera «Courir pour l’unité» à travers le pays. J’espère que vous courrez tous le 31 octobre – pas seulement dans l’intérêt de l’unité de l’Inde, mais aussi pour votre forme physique!

 Mes chers compatriotes, Sardar Patel a intégré la nation au fil de l’unisson. Ce mantra de l’unité est comme un sacrement dans notre vie et dans un pays comme le nôtre, plein de diversité, nous devrions continuer à renforcer ce mantra de l’unisson sur tous les chemins, à tous les tournants et à tous les arrêts aux stands. Mes chers compatriotes, notre nation a toujours été très proactive et vigilante dans le renforcement de l’unité et de l’harmonie communautaire dans le pays.  Si nous regardons autour de nous, nous trouverons de nombreux exemples d’individus qui ont travaillé sans relâche pour encourager l’harmonie communautaire. Mais, il arrive parfois que les efforts de la société et sa contribution soient rayés de notre mémoire collective.

 Mes amis, je me souviens de la décision prise par la Haute Cour d’Allahabad concernant l’affaire de Ram Janmabhoomi en septembre 2010. Vous pourriez alors rafraîchir votre mémoire et songer à l’atmosphère qui régnait à ce moment-là. De différents types de personnes étaient à l’arène! De différents acteurs jouaient à des jeux pour tirer parti de cette situation à leur manière! De quel genre de langage on s’est servi afin de générer des tensions! Il y avait aussi une tentative de provoquer une strident dans le ton de différents orateurs. Certains des grands gueules et des fanfarons avaient la seule intention de monopoliser l’attention à cette époque.  Et nous savons tous quel genre de propos irresponsables flottaient partout! Ce scénario s’était prolongé pendant cinq, sept ou dix jours, mais la déclaration de la décision de la cour avait provoqué un changement d’ambiance agréable et surprenant dans le pays.

 D’un côté, les machinations ont créé des tensions pendant une semaine ou deux, mais, lorsque la décision a été prise à propos de Ram Janmabhoomi, le gouvernement, les partis politiques, les organisations sociales, la société civile, des représentants de toutes les sectes et de tous les saints ont tous fait des déclarations restreintes et équilibrées. Il y avait des tentatives pour réduire la tension dans l’environnement sociopolitique. Mais je me souviens très bien de ce jour. Et chaque fois que je fais cela, je suis heureux que la dignité du pouvoir judiciaire ait été fièrement honorée et qu’on n’a supporté aucun discours enflammé ou une tension quelconque. Il faut toujours se souvenir de ces incidents, car ils nous confèrent beaucoup de force. Ce jour-là, ce moment-là inculque à nous tous le sens du devoir.  Il s’agit d’un exemple de la manière dont l’unisson peut donner de la force à notre pays.

 Mes chers compatriotes, le 31 octobre, le même jour… l’ancienne Premier ministre de notre pays, Mme. Indira Ji, a été assassinée. C’était un moment traumatisant pour notre pays. Aujourd’hui, je lui rends hommage aussi.

 Mes chers compatriotes, si l’on entend aujourd’hui une histoire qui retentit de loin en loin, du nord au sud, de l’est en ouest et de tous les coins de l’Inde, c’est l’histoire de la propreté et de l’assainissement. Chaque personne, chaque famille, chaque village veut raconter ses expériences agréables en relation avec la mission de propreté, car derrière cet effort de propreté se trouve l’effort de 1,25 milliards d’Indiens.

 Le résultat appartient également à 1,25 milliards d’Indiens. Mais c’est là aussi une expérience agréable et intéressante. Je l’ai entendue et je pense que je vais la partager avec vous aussi. Imaginez le plus haut champ de bataille du monde, où la température tombe de zéro à moins 50-60 degrés. L’oxygène dans l’air est également à un niveau minuscule. Vivre au milieu de ces conditions défavorables et de ces défis égale toute démonstration de valeur. Dans une situation aussi difficile, nos soldats au cœur courageux protègent les frontières du pays et ils mènent également une campagne «Swacch Siachen» dans cette région.

 Au nom de nos compatriotes, je félicite l’armée indienne pour cet engagement incroyable. J’exprime aussi ma gratitude. Il fait si froid qu’il est presque impossible que quelque chose se décompose. Dans une telle situation, le triage et la gestion des déchets constituent une tâche très importante en soi. Dans ce scénario, retirer 130 tonnes et plus de déchets du glacier et de son écosystème fragile constitue un excellent service! C’est un écosystème qui abrite des espèces rares comme le léopard des neiges et des animaux rares tels que les bouquetins et les ours bruns. Nous savons tous que Siachen en tant que glacier est une source de rivières et d’eau propre. Par conséquent, mener une campagne de propreté ici signifie garantir une eau saine à ceux qui vivent dans des zones basses et qui utilisent également l’eau des rivières comme la Nubra et la Shyok.

 Mes chers compatriotes, les festivals sont des occasions d’éveiller une nouvelle conscience dans nos vies.  Et surtout pendant Diwali, il est de coutume dans chaque famille d’acheter quelque chose de nouveau, d’obtenir quelque chose du marché en quantités plus ou moins grandes. J’avais déjà dit qu’il fallait essayer d’acheter des produits locaux. Il n’est pas nécessaire d’aller au tehsil si nos besoins sont satisfaits dans notre village. S’il se trouve au niveau du Tehsil, il n’est pas nécessaire de se rendre dans le district. Plus nous essayons d’acheter nos produits locaux; le ‘Gandhi 150’ deviendra un grand événement en soi.  Et j’insiste que nous devions acheter des produits de tissage à la main fabriqués par nos tisserands, nos artisans khadi.

 Même au cours de ce Diwali, vous auriez acheté pas mal ou beaucoup de choses avant Diwali. Or, il y a beaucoup de gens qui pensent que s’ils font du shopping après Diwali, ils pourraient peut-être faire une bonne affaire. Donc, il y aura beaucoup de gens, qui ont encore leurs achats à faire. C’est pourquoi, avec tous les vœux de Deepawali, je vous exhorte à prendre l’initiative et à devenir un mécène des choses locales et à acheter des produits locaux. Et témoignez pour vous-même comment nous pouvons jouer un rôle important dans la réalisation du rêve de Mahatma Gandhi. Je vous souhaite encore une fois tous les meilleurs vœux pour ce festival propice de Diwali. Afin de fêter Diwali, nous faisons éclater des pétards de toutes sortes! Mais parfois, il y a des incendies en raison de la négligence. On pourrait même se blesser. Je vous prie tous à prendre le plus grand soin de vous et à célébrer le festival avec beaucoup d’enthousiasme. Je vous adresse de nombreuses félicitations.

Merci beaucoup.

Traduction: Manmeet Singh et Shubhra Gupta

Présenté par Savita P Taneja, Responsable du service français d’ESD, AIR.