L’INDE APPROFONDIT L’ENGAGEMENT AVEC LE NIGER ET LA TUNISIE

Afin de se concentrer davantage sur les pays africains et de élargir des relations diplomatiques et économiques plus étroites avec eux, le ministre indien des Affaires extérieures, le Dr S. Jaishankar, s’est rendu au Niger et en Tunisie au début de la semaine. New Delhi accorde une grande importance à ces pays africains car ils ont aidé l’Inde aux Nations Unies en tant que membres non permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies. La preuve en est  qu’il s’agissait de son premier contact avec l’Afrique depuis qu’il a pris le relais du ministère des Affaires étrangères.

Lors de sa visite à Niamey, au Niger, le Dr Jaishankar s’est entretenu avec  le Président nigérien, M. Mahamadou Issoufou. Les deux dirigeants ont inauguré conjointement le Centre international de conventions Mahatma Gandhi. Il s’agit du premier centre créé en Afrique par l’Inde pour honorer la mémoire du Mahatma Gandhi dont le 150e anniversaire de naissance est actuellement observé. La création du centre est non seulement  un jalon de l’amitié indo-nigérienne, mais aussi un symbole de l’engagement ferme de l’Inde envers l’Afrique. Le centre a été conçu comme une installation spacieuse, moderne et respectueuse de l’environnement, comprenant une salle plénière d’une capacité de 2000 personnes pour assister à une participation de haut niveau et de grande envergure des États membres de l’Union africaine (UA) et d’autres conventions de haut niveau.

Lors de son séjour à Niamey, le ministre des Affaires extérieures a également rencontré le Premier ministre nigérien, M. Brigi Rafini. Il a tenu des discussions sur une grande gamme de questions bilatérales, régionales et mondiales avec son homologue, M. Kalla Ankkourao. Les deux parties ont également signé des accords pour renforcer le cadre des relations bilatérales en plus de discuter des défis communs du développement et de la sécurité, y compris la nécessité de lutter contre le terrorisme.

Les liens bilatéraux entre les deux pays se sont considérablement développés ces dernières années. L’Inde a fourni des lignes de crédit au Niger pour des projets de transport, d’électrification, d’énergie solaire et d’eau potable.

Plusieurs centaines de fonctionnaires du Niger ont utilisé les programmes de formation du renforcement des capacités de l’Inde dans le cadre du programme indien de coopération technique et économique (ITEC). L’Inde a également fourni une assistance au Niger pour soutenir l’organisation du sommet de l’UA qui s’est tenu à Niamey en juillet dernier.

Le Niger soutient la candidature de l’Inde à divers postes dans les enceintes internationales. Il a soutenu les candidatures indiennes au poste de directeur, conformité et facilitation, Organisation mondiale des douanes, au poste d’auditeur externe de l’Organisation mondiale de la santé pour le mandat 2020-2023 et du conseil de l’OACI pour le mandat 2019-2022. Le commerce de l’Inde avec le Niger, qui s’élevait à 81,27 millions de dollars en 2016-2017, a touché 140,45 millions de dollars en 2017-2018. Les exportations indiennes vers le Niger en 2019-2020 (avril-octobre) se sont élevées à 51,76 millions de dollars américains et les exportations du Niger vers l’Inde à 0,34 million de dollars américains.

Lors de la visite en Tunisie du Dr Jaishankar, les deux pays ont signé un pacte pour y installer un centre d’innovation dans les technologies de l’information et des communications. Le ministre des Affaires extérieures s’est entretenu avec le Président tunisien, M. Kais Saied, et a également rencontré son homologue tunisien, M. Sabri Bachtobji, et a tenu de longues discussions axées sur le développement des relations économiques bilatérales et a convenu de travailler en étroite collaboration dans les enceintes multilatérales. La Tunisie est une source fiable de phosphates. L’Inde représente environ 50% des exportations mondiales d’acide phosphorique de la Tunisie. L’Inde a offert 100 bourses dans le cadre du programme indien de coopération technique et économique (ITEC) et 10 bourses du Conseil indien des relations culturelles (ICCR) pour des études supérieures aux étudiants tunisiens.

La visite est importante dans le contexte des décisions et recommandations du Comité mixte Tunisie-Inde qui s’est tenu à New Delhi en 2017 et de l’adoption à cette occasion d’une «feuille de route» visionnaire qui devrait donner une nouvelle dimension au partenariat Inde-Tunisie en de nombreux secteurs et domaines d’intérêt commun. D’ailleurs, ce n’était que la 2e visite officielle d’un ministre indien des Affaires extérieures depuis 1958 dans ce pays de l’Afrique du Nord.

Le Niger et la Tunisie sont particulièrement importants pour l’Inde car ils sont membres non permanents du Conseil de sécurité de l’ONU et, à plusieurs reprises, New Delhi a trouvé le soutien de ces nations africaines amicales. Par conséquent, le rayonnement diplomatique de l’Inde consiste également à exprimer sa reconnaissance et sa gratitude pour son soutien.

Texte de VINIT WAHI, journaliste

Traduction : SAVITA P.TANEJA, Responsable du service français d’ESD, AIR.