VIETNAM: UN POINT D’APPUI DANS LA  POLITIQUE “ACT EAST” DE L’INDE

La Vice-présidente de la République socialiste du Vietnam, Dang Thi Ngoc Thinh, était en visite officielle en Inde pour des entretiens au niveau des délégations avec le Vice-président de l’Inde, M. Venkaiah Naidu. Le Vietnam est un point d’ancrage essentiel de la politique indienne «Act East» et de la stratégie indopacifique plus large de l’Inde. En outre, Hanoï est la clé de l’approche de New Delhi à l’égard des pays CLMV (Cambodge, RDP lao, Myanmar et Vietnam), car son objectif principal est de développer des liens économiques et stratégiques étendus avec l’Asie du Sud-est.

La récente visite avait pour objectif de renforcer davantage le partenariat stratégique global Inde-Vietnam. L’un des faits saillants de la visite du vice-président Dang Thai Ngoc Thinh a été l’annonce de vols directs reliant l’Inde et le Vietnam. De plus, un accord a été signé pour établir un bureau résident de ‘Voice of Vietnam’ à Delhi. La Vice-présidente vietnamienne s’est également rendue à Bodh Gaya lors de sa visite.

En 2016, lorsque le Premier ministre Narendra Modi s’est rendu au Vietnam, les relations bilatérales ont été élevées au rang de partenariat stratégique global dans le but de soutenir un ordre régional fondé sur des règles. Le Vietnam maintient une attitude positive à l’égard de la politique indienne «Act East» et se félicite du rôle solide de l’Inde sur les questions régionales. La coopération bilatérale en matière de défense et de sécurité s’est renforcée avec l’échange de visites de haut niveau, la coopération de service à service, les visites de navires de guerre, la formation et le renforcement des capacités, l’achat d’équipement de défense et le transfert de technologie, en plus de la coopération dans les forums régionaux tels que la Réunion des ministres de la défense-Plus de l’ANASE, le Sommet de l’Asie de l’Est, la Coopération du Mékong Ganga, la Réunion Asie-Europe, l’ONU et l’OMC.

L’Inde a accordé une ligne de crédit de 500 millions de dollars américains pour le crédit en 2016. Un contrat a été signé pour des bateaux de patrouille à grande vitesse entre la société Larsen & Toubro et les gardes-frontières vietnamiens utilisant la ligne de crédit pour les achats de défense. De plus, l’Inde a engagé une subvention de 5 millions de dollars pour la construction d’un parc de logiciels de l’armée à l’Université des télécommunications de Nha Trang.

Par ailleurs, il existe un protocole d’accord entre les garde-côtes des deux pays pour lutter contre les délits transnationaux. En outre, il existe un protocole d’accord sur la cybersécurité entre le Ministère de la sécurité publique du Vietnam et le Ministère de l’électronique et des technologies de l’information de l’Inde.

Outre la coopération en matière de défense et de sécurité, la coopération économique est un pilier important des relations bilatérales. L’Inde figure parmi les dix premiers partenaires commerciaux de Hanoi. Au sein de l’ANASE, le Vietnam est la deuxième destination d’exportation de l’Inde après Singapour et le quatrième partenaire commercial après l’Indonésie, Singapour et la Malaisie. L’accent est mis en particulier sur cinq secteurs importants; y compris les vêtements et le textile, les produits pharmaceutiques, les produits agricoles, le cuir et les chaussures et l’ingénierie.

En tant qu’une des économies les plus dynamiques d’Asie du Sud-est, le Vietnam offre plusieurs opportunités à l’Inde. L’Inde a investi dans des secteurs tels que l’énergie, l’exploration minérale, l’agro-industrie, la fabrication de sucre, l’agrochimie, l’informatique et les composants automobiles. Le Vietnam a salué les investissements indiens, notamment dans la mer de Chine méridionale contestée. La société ONGC-Videsh détient des participations dans des blocs d’exploration d’hydrocarbures au Vietnam, y compris le bloc 6.1 qui est un actif producteur et le bloc 128, qui est un actif d’exploration dans le bassin proche du littoral de Phu Khanh. Outre l’ONGC, plusieurs sociétés indiennes, dont Tata Power, Reliance Industries, Gimpex, JK Tyres et Glenmark Pharmaceuticals Ltd, recherchent des opportunités commerciales au Vietnam.

Les racines du partenariat stratégique Inde-Vietnam remontent à l’histoire. En 1954, le premier Premier ministre indien le Pandit Jawaharlal Nehru a été parmi les premiers visiteurs au Vietnam après sa victoire contre les Français à Dien Bien Phu. Par la suite, le Président Ho Chi Minh, respecté en Inde aussi comme l’oncle Ho, s’était rendu en Inde en 1958. Cette visite a été suivie par la visite au Vietnam du premier Président de l’Inde, le Dr Rajendra Prasad en 1959. Depuis lors, les visites de haut niveau se sont poursuivies et cela a mené à la consolidation des relations bilatérales.

Alors que le Vietnam est au cœur de la politique indienne «Act East», l’Inde continuera d’investir pour élever le Partenariat stratégique global Inde-Vietnam à de nouveaux sommets en tenant compte des influences historiques, des objectifs régionaux et mondiaux communs et d’intensifier la coopération dans la région indopacifique élargie dans le contexte des développements géostratégiques en cours.

Texte du Dr. TITLI BASU, Analyste stratégique sur l’Asie de l’Est et du Sud-est.

Traduction : SAVITA P.TANEJA, Responsable du service français d’ESD, AIR.