L’INDE VA LANCER LA PLUS GRANDE CAMPAGNE DE VACCINATION CONTRE LA COVID19 AU MONDE

L’Inde commencera à vacciner ses 1,3 milliard d’habitants contre le coronavirus à partir du 16 janvier, dans l’un des déploiements massifs au monde. La première phase de cette tâche ardue et complexe couvrira 30 millions d’agents de première ligne et de santé.

Elle sera suivie de la vaccination de 270 millions de personnes de plus de 50 ans et des groupes de population de moins de 50 ans présentant des comorbidités ou à haut risque d’infection. L’objectif est de vacciner 300 millions, soit presque la totalité de la population américaine, d’ici juillet. Ce sera une échelle de vaccination sans précédent.

Du développement à la fabrication jusqu’à devenir un fournisseur clé, l’Inde jouera un rôle crucial dans le programme mondial de vaccination avec deux vaccins «Fabriqué en Inde» – Covaxin et Covishield.

Covaxin, le premier vaccin indien contre Covid 19, est fabriqué par la société pharmaceutique Bharat Biotech basée à Hyderabad. Le second, Covishield, a été développé conjointement par l’Université d’Oxford et AstraZeneca, et est fabriqué par l’Institut Serum de l’Inde (SII), de Pune.

Parlant des vaccins, le Premier ministre Narendra Modi a déclaré: «L’Inde est prête à sauver l’humanité avec deux vaccins autochtones contre le coronavirus». Ces deux vaccins ont récemment reçu une «approbation d’urgence» par le contrôleur général des médicaments de l’Inde. Les vaccins approuvés sont très rentables par rapport à d’autres vaccins du monde entier.

Pour l’effort de vaccination gigantesque, environ 150 000 membres du personnel dans 700 districts ont été spécialement formés. Le gouvernement central a mené les activités en étroite collaboration avec tous les États, les territoires de l’Union et les parties prenantes.

Pour tester l’état de préparation du pays, plusieurs essais nationaux comportant des simulations de transport de vaccins et des injections factices ont été effectués dans 737 districts de 33 États et territoires de l’Union. Les essais à blanc visaient à tester les mécanismes mis en place pour le déploiement de la vaccination contre Covid-19 dans le système de santé.

L’exercice visait également à évaluer la faisabilité opérationnelle de l’utilisation de l’application logicielle (app) «Co-WIN» dans un environnement de terrain pour la planification, la mise en œuvre et l’établissement de rapports sur le terrain au niveau du bloc, du district et de l’État. La technologie robuste et fiable de l’application Co-WIN constituera à la fois la base et le support de l’exercice de vaccination à l’échelle nationale. Elle constituera le soutien principal de l’administration des vaccins au dernier kilomètre.

Le gouvernement a préparé 29 000 points de la chaîne du froid, 240 chambres froides, 70 congélateurs, 45 000 réfrigérateurs doublés de glace, 41 000 congélateurs et 300 réfrigérateurs solaires. Il a mis en place quatre «méga dépôts» pour prendre livraison des vaccins et les transporter vers les centres de distribution des États dans des fourgons à température contrôlée.

L’Inde a pris les devants sur les vaccins contre les coronavirus après avoir pris l’initiative, l’année dernière, sur l’hydroxychloroquine (HCQ) pour traiter la maladie. L’Inde n’est pas étrangère aux campagnes de vaccination à grande échelle. Il utilisera son expérience et son expertise de la tenue d’élections à travers le pays et des programmes réguliers de vaccination des enfants contre la polio et la tuberculose.

L’Inde importait des kits d’équipement de protection individuelle (EPI), des masques, des ventilateurs et des kits de test Covid-19 de l’extérieur. Aujourd’hui, le monde attend les vaccins indiens contre le coronavirus. Tout est prêt à déployer ses capacités dans la production et la fourniture de vaccins. L’Inde pourrait devenir la plaque tournante du vaccin contre la Covid car de nombreux pays ont recherché des millions de doses «fabriquées en Inde». Plusieurs pays ont demandé à l’Inde soit sur une base de gouvernement à gouvernement, soit en passant directement des commandes auprès des développeurs de vaccins qui fabriquent les doses.

L’Inde enverra des fournitures limitées au Népal, au Bangladesh, au Bhoutan, à Sri Lanka et au Myanmar. Outre les voisins, le Brésil, le Maroc, l’Arabie saoudite et l’Afrique du Sud ont fait des annonces officielles demandant des vaccins de l’Inde. Depuis le début, New Delhi a été à l’avant-garde de la réponse mondiale dans la lutte commune contre la pandémie de coronavirus. Il considère la coopération internationale dans ce domaine, en particulier avec ses voisins, comme son devoir.

À l’échelle mondiale, l’Inde fournit plus de vaccins en volume que tout autre pays. Il contribuerait également à la protection des personnes dans 91 autres pays en mettant plus d’un milliard de doses à la disposition de «Gavi», garantie de marché COVAX. En jouant un rôle central dans la production et l’approvisionnement équitable en vaccins contre la Covid à travers le monde, l’Inde vise à mettre fin à la crise corona.

Texte rédigé en anglais par K V VENKATASUBRAMANIAN, journaliste senior

Traduction: SAVITA P.TANÉJA, Responsable du service français, ESD,AIR.