Les comités d’appropriations aux États-Unis proposent des conditions plus sévères pour Washington pour l’aide militaire et économique au Pakistan.

Aux États-Unis, les comités d’appropriations au Sénat ainsi qu’à la Chambre des représentants ont proposé des conditions plus sévères pour l’aide américaine tant militaire qu’économique au Pakistan. Les comités ont lancé un appel  pour le respect des critères de progrès dans la lutte contre le terrorisme.

Approuvant le projet de loi d’appropriations annuel pour le Département d’Etat pour l’année 2018, le Comité d’appropriations du Sénat a déclaré qu’il continue d’être préoccupé par l’engagement du Pakistan à l’égard des des objectifs stratégiques des  États-Unis dans la région, y compris la lutte contre le terrorisme.

Le secrétaire d’État doit maintenant donner l’accord d’une attestation au Congrès disant qu’Islamabad coopère avec les États-Unis dans les efforts de lutte contre le terrorisme et surtout contre le réseau Haqqani, les Taliban Quetta Shura, Lashkar e-Tayyiba, Jaish-e-Mohammed, Al-Qaeda, et d’autres organisations terroristes nationales et étrangères.

Cela comprend également l’adoption de mesures efficaces pour mettre fin au soutien de ces groupes et les empêcher de s’installer et d’opérer au Pakistan et d’effectuer des attaques transfrontalières dans les pays voisins.

Le secrétaire d’État doit également certifier qu’Islamabad ne soutient pas les activités terroristes contre les Etats-Unis ou les forces de coalition en Afghanistan et que les agences militaires et de renseignement du Pakistan n’interviennent pas d’une manière extrajudiciaire  dans les processus politiques et judiciaires au Pakistan